Lubumbashi-EPST: le casse-tête des parents pour le retrait des cahiers d’exercices

Quelques élèves dans une salle de classe à Lubumbashi/ photo tiers

Plusieurs écoles ont invité les parents de leurs élèves à retirer les cahiers d’exercices recommandés par le ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique. Selon le ministre d’Etat Willy Bakonga, ce document sert d’aide-mémoires aux élèves pendant cette période de trêve imposé par les mesures d’urgence sanitaire afin qu’ils n’oublient pas les matières apprises à l’école.

Les autorités éducationnelles ont affirmé que cet imprimé doit être “distribué “ gratuitement aux élèves. Les parents ne devraient débourser aucun rond pour se procurer le cahier d’exercices.

Mais dans la ville de Lubumbashi, la réalité sur le terrain témoigne du contraire. La majorité des écoles, publiques tout comme privée, imposent un montant à payer pour se procurer ce document. Le prix varie de 10 000 à 60 000 Francs congolais.

Ailleurs, ce document est transféré par mail aux parents, en revanche certains chefs d’établissements scolaires obligent aux parents de payer les frais de Mars, Avril, Mai et Juin tandis que certains autres conditionnent la cotation la prise des notes des élèves par le paiement des frais du mois de Mars et Juin uniquement.

Jusque-là, les négociations entre parents et écoles se poursuivent parfois dans des climats très tendus surtout là où les montants exigés sont exorbitants. Mais l’inspecteur principal provincial (IPP) a expliqué que le retrait des cahiers des exercices est gratuit et n’exigent aucun sous.

Les écoles en général et les privées en particulier se disent confrontées au manque de fonds pour l’impression des documents à remettre à chaque élève.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *