Lubumbashi : confusion autour de la grève des pétroliers

Une station-service à Kinshasa. Ph de tiers.

La ville de Lubumbashi s'est réveillée sous une ambiance inhabituelle dans les stations services. Les pétroliers auraient décidé de déclencher un mouvement de grève pour pousser le gouvernement congolais à revoir la structure des prix.

Du coup , certaines stations services ne servent plus l'essence (super) aux véhicules ni aux revendeurs. Seuls le gazole est servi au grand dam des conducteurs.

Ailleurs, les pétroliers servaient tous les produits, mais se retrouvent déjà submergés par l'engouement qui s'observe. Et certaines stations qui fournissaient encore le (super) jusqu'à ce matin ont carrément décidé de suspendre dans la foulée.

C'est depuis jeudi soir que des rumeurs ont couru sur la ville sur un éventuel mouvement de grève des pétroliers. Ils réclament la hausse du prix à la pompe conformément à la situation sur le marché mondial.

Actuellement, 1 litre d'essence revient à 1820 FC (près de 1 $) à la pompe. Ils avaient obtenu l'année dernière une hausse de prix à la pompe qui est partie de 1320 FC à 1820 FC après un mouvement de grève.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *