Lualaba/Maltraitance des Congolais dans une mine chinoise : deux militaires FARDC condamnés à 2 ans de prison

Les deux militaires FARDC condamnés. Ph de tiers.

La sanction est tombée ce week-end à Kolwezi, Chef-lieu de la province du Lualaba. Les deux militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, qui ont tabassé les creuseurs artisanaux congolais, sur ordre des Chinois, ont été condamnés par la justice militaire.

"Ces éléments FARDC écopent de peines allant de 18 à 24 mois de prison et d'une amende de 500.000 fc et 300.000 FC", indique une source judiciaire à Election-net.com.

Concernant les Chinois qui ont ordonné ce passage à tabac des Congolais, aucune sanction ne leur a encore été infligée, l'affaire étant en cours de traitement en justice.

Il sied de noter que, dans une vidéo qui a circulé la semaine finissante sur la toile, deux jeunes creuseurs entrés frauduleusement dans la carrière de Commus, une entreprise chinoise dans la province de Lualaba, ont été arrêtés par un groupe d'employés Chinois.

Ces jeunes ont été copieusement fouettés par des militaires FARDC commis à la garde de la concession, sur ordre des Chinois. Un traitement inhumain dénoncé par Election-net.com et plusieurs défenseurs des droits de l'homme.

La scène s'est déroulée le mardi 20 juillet 2021 dernier à Compagnie minière de Musonoie (Commus, SAS) à Kolwezi.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *