Lualaba : Les députés provinciaux du FCC réitèrent leur loyauté à Joseph KABILA

Quelques députés provinciaux du Lualaba membres du FCC lors de la déclaration de soutien à Joseph Kabila

À quelques heures avant la communication du Président de la République à la Nation, les députés provinciaux du Lualaba, membres du Front Commun pour le Congo (Fcc), se sont réunis ce 23 octobre pour examiner la situation politique qui prévaut à Kinshasa. Prenant à témoin la communauté nationale et internationale et confiants de leurs responsabilités, ces élus ont fait la déclaration politique ci-dessous lue par Donat TSHIMBOJ, Rapporteur de l'Assemblée provinciale du Lualaba.

«Le peuple lualabais met en garde les acteurs politiques congolais contre le risque que court le pays face à l'arbitraire et aux velleités dictatoriales qui sont étalées au grand jour.

Le peuple lualabais refuse de revivre le chaos qu'a connu la Rdc à la suite du manque du réalisme politique. Tenez, par deux fois, le Président Kasa-Vubu, sans majorité au parlement, se permit de limoger le premier ministre Lumumba en 1960, puis Moïse TSHOMBE en 1965.

Le peuple lualabais constate que l'histoire est en train de se répéter dangeureusement puisque l'injustice et l'arrogance des politiciens de Kinshasa qui avaient ignoré le poids politique et économique du Katanga, cette injustice donc, avait obligé ainsi les Katangais à se prendre en charge.

Nous n'acceptons en aucune fois et à n'importe quelle condition toute manoeuvre tendant à meconnaître le pouvoir et tendant à meconnaître la majorité que le peuple à conférer au Fcc pour proposer de le céder gratuitement à des adversaires politiques qui ont perdu les élections à travers les urnes, ça nous refusons puisqu'il s'agit-là d'une indélicatesse et d'une ruse inacceptable qui ne dit pas son nom.

Les Lualabais restent soudés derrière le Fcc et son autorité morale Joseph KABILA KABANGE qui s'est sacrifié pour remettre la Rdc et la démocratie sur le rail et dont les éfforts portent aujoird'hui les fruits notamment en permettant la naissance d'une province prospère et éprise de paix qu'est le Lualaba.

Nous appelons les uns et les autres au réalisme politique et à l'humilité pour reconnaître à chacun ses qualités et son poids politique mais surtout éviter toute fustration dont les conséquences sont très imprévisibles et très incalculables. Plus personne ne va marcher sur les pieds des Lualabais sans être inquiéter.

Nous condamnons l'arbitraire et nous y resisterons quoi qresponsabilités.

Stanislas LUMWANGA depuis Kolwezi