Lualaba: l’assemblée provinciale propose l’interdiction des activités de transport de la compagnie Ratco

Des voyageurs avant l'embarquement Ph. Enet/Stanislas L

Les bus Ratco vont bientôt être interdits de circuler sur l’étendue de la province du Lualaba. Selon la proposition du Président de l’Assemblée provinciale, cela se justifie par les récurrents accidents enregistrés par la compagnie Ratco dont le domaine d’activité est le transport de personnes et de biens, entre notamment Lubumbashi (Haut-Katanga) et Kolwezi (Lualaba).

L’honorable Kamwenyi Thumbu Mataila Louis a sollicité de l’organe délibérant de prendre une recommandation à envoyer à l’Exécutif provincial pour que le Gouverneur a.i. prenne par voie d’arrêté ou par une circulaire l’interdiction à Ratco de circuler sur toute l’étendue de la province du Lualaba.
Pour le N°1 de cet organe, les bus de cette compagnie présentent un réel danger sur la nationale 39 du fait d’excès de vitesse.

Le dernier accident de la compagnie Ratco remonte à mardi dernier. Un bus est allé percuté la jeep de l’honnorable Rapporteur Adjoint qui revenait de Lubumbashi le projetant à plus de 50 mètres dans la brousse.
Craignant d’enregistrer de pertes en vies humaines, le Président de l’Assemblée provinciale a jugé bon de proposer au Vice-Gouverneur et Gouverneur intérimaire de suspendre l’exploitation de ce bus sur l’étendue provinciale.

En mars 2018, cette compagnie avait connu un grave accident sur la route Likasi-Kolwezi non loin de Fungurume et avait causé une trentaine des morts et des nombreux blessés.
Auparavant, un autre bus de la même compagnie avait causé la mort de 5 personnes et 43 blessés, sans compter les  dégâts matériels.

Interdite d’opérer dans le Lualaba pendant un semestre, il a fallu plusieurs négociations pour lever cette suspension. Mais depuis, aucun effort n’a été fourni par la société RATCO pour remédier aux cas d’accidents.

Stanislas LUMWANGA, depuis Kolwezi