Lualaba: Ce qu’il faut pour le développement de de la province par l’agriculture

Pr Dr Jean-Christophe KAPALWOLA, Recteur de l'Université de Kolwezi /Photo Enet/Stanislas L.

Ancien grenier agricole, la province de du Lualaba a besoin des moyens conséquents pour concrétiser l'agriculture, pilier du développement. Son économie extravertie, sa dépendance de près de 95% de la province face aux importations des denrées alimentaires végétales et animales ne favorisent pas le développement du Lualaba.

Dans un entretien accordé à Election-net.com dans son cabinet de travail,
le Professeur Docteur Jean-Christophe KASHALA KAPALWOLA, Recteur de l'Université de Kolwezi (Unikol), a invité les responsables politico-administratives et la population à se tourner vers l'agriculture afin de dépendre à 95% de la production locale.

Le professeur a invité l'autorité à comprendre que «il y a les minerais d'un côté, il y a l'agriculture de l'autre, il y a aussi le tourisme et l'environnement d'autre part. Et donc, il faut y consacrer des moyens à l'agriculture», a-t-il soutenu.

Le Professeur annonce avoir proposé à un député provincial certains projets d'édit sur l'agriculture pour un développement rapide de la province.

Le fait de faire du code minier au dessus du code agricole est un signal fort que l'autorité du pays a relégué l'agriculture en second lieu alors que les mines ne se trouvent pas dans toutes les provinces alors qu'avec l'agriculture, toutes les provinces sont concernées par une diversité des produits agricoles.

Occasion pour le Recteur de proposer son projet d'institution des brigades agricoles le long des axes routiers de la province du lualaba. Une solution pour l'acheminement des produits agricoles vers les centres de conditionnement et de consommation.
L'objectif est la relance de l'agriculture et la promotion de l'élevage, de la pêche ainsi que la pisciculture.

Le fait de placer le code minier au dessus du code agricole est un signal fort que l'autorité du pays a relégué l'agriculture en second lieu alors que les mines ne se trouvent pas dans toutes les provinces. L'agriculture par contre peut être pratiquée dans toutes les provinces avec une diversité des produits agricoles.

Stanislas LUMWANGA