Lualaba : Bras de fer entre travailleurs et employeur à Kisenge Manganèse.

Un groupe de travailleurs de Kisenge Manganèse (Photo de tiers).

La situation des travailleurs de Kisenge Manganèse est loin d'être résolue. Le mauvais traitement salarial de ces derniers est à la base des mouvements de grève et de tensions observées ces derniers jours dans le territoire de Dilolo en province du Lualaba à la frontière avec l'Angola.

Selon un cadre de l'entreprise qui s'est confié à élection-net.com, les employés revendiquent le mauvais traitement de la part de l'entreprise. A ce jour, 8 wagons de manganèse en partance de l'Angola sont bloqués à Kisenge pour plusieurs raisons, a révélé notre source.

Les travailleurs de leur part exigent que le contrat entre l'acheteur des produits miniers avec la société soit revu car ils ne retrouvent pas leur compte. Leur mécontentement s'explique par le fait qu'à chaque vente des minerais, seul 20% des recettes constituent désormais leur enveloppe salariale en lieu et place de 50%, il y a peu.
Occasion pour ces mineurs d'exiger du Comitée de gestion de l'entreprise l'augmentation de leur côte part à 75%. Les concertations entre les deux parties se poursuivent en espérant trouver un terrain d'entente, a renseigné un agent.

Pour rappel, depuis deux ans, les employés de l'entreprise minière Kisenge Manganèse déplorent leur traitement malgré l'achat par des entreprises extérieures de manganèse produit sur place. C'est depuis 2018 que des cargaisons de manganèse sont exportées de la cité de Kisenge vers l'extérieur. Une lueur d'espoir pour l'entreprise qui a traversé de périodes difficiles vient une fois de plus de s'estomper.

Stanislas LUMWANGA