Lomami : Sylvain Lubamba réjète la motion des députés provinciaux

Sylvain Lubamba, Gouverneur de Lomami présentant le projet d'édit budgétaire portant budget 2021 à l'assemblée provinciale/ photo tiers

Alors qu'il est attendu ce lundi 31 mai à l'assemblée provinciale de Lomami pour présenter ses moyens de défense de suite d'une motion de défiance initiée contre lui, Sylvain Lubamba Mayombo gouverneur de la Lomami ne prendra pas part à cette plénière.

C'est ce qu'a déclaré le concerné dimanche 30 mai sur les antennes de la Radio Télévision Nationale Congolaise RTNC/Kabinda lors d'une interview téléphonique. D'après lui, le bureau de l'assemblée provinciale ne peut en aucun cas l'inviter, car, réputé irrégulier par la cour constitutionnelle lors d'une motion de défiance adressée à l'ancien bureau de cet organe, et qu'il ne peut pas s'y rendre lui, en tant que gouverneur si non, ça sera une violation des lois du pays.

"(…) le bureau de l'assemblée est réputé irrégulier par la haute cour ! (…) comment moi gouverneur investi par le Chef de l'État, je peux encore aller me présenter devant un bureau réputé irrégulier par la haute cour ? Qui oublie que la cour constitutionnelle a déclaré nul et de nul effet la motion qui avait été adressée à l'endroit de l'ancien bureau ? Et par conséquent, l'ancien bureau est réhabilité ! Si non, moi, je vais contredire la cour constitutionnelle ! Je vais me présenter devant quel bureau ?", s'interroge-t-il.

Et de poursuivre, "Je dois respecter les lois de notre pays, je respecte la justice ! A partir du moment où la haute cour a rendu son arrêt en disant que le bureau est irrégulier, et ypso-facto ce bureau-là ne peux plus me recevoir moi en tant que gouverneur ! J'attends le bureau réhabilité par la cour constitutionnelle (…), a martelé Sylvain Lubamba.

Quant à la question de savoir s'il a déjà eu officiellement la notification de cet arrêt de la cour constitutionnelle, Sylvain Lubamba précise tout haut que cet arrêt a été prononcé et qu'il est exécutoire vu que tout le monde avait suivi. "je ne pouvais pas écrire à un bureau irrégulier."

De son côté, le bureau de l'assemblée provinciale se dit déterminer à poursuivre sa démarche vu qu'il n'a jamais été notifié de cette décision de la cour constitutionnelle conformément à l'article 94 et 95 de loi organique de la haute cour.

Il invite en outre tous les députés provinciaux à prendre part à la séance plénière de ce lundi 31 mai à 10h dans la salle des plénières située à Kabinda.

Jean-Paul Tshimanga depuis Mwene-Ditu