Lomami: l'UDPS soutient le projet de loi Tshiani

Gérard Tshibanda et Me Alexis Kabeya respectivement Président et premier vice-président de l'UDPS Mwene-Ditu. Photo Enet/® Jp Choél Tshimanga.

Des réactions fussent de partout après le dépôt de la proposition de loi sur la congolité, l'initiative de Noël Tshiani, candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2018, le jeudi dernier à l'Assemblée nationale par le député Nsingi Pululu, laquelle loi que plusieurs estiment être prise dans le but d'écarter Moïse Katumbi à l'élection présidentielle de 2023, et ce, en avantage de Félix Tshisekedi.

Pour le Président de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), fédération de Mwene-Ditu, dans la province de Lomami qui dit individuellement soutenir cette proposition, rejeté catégoriquement toutes les acquisitions visant son parti d'être derrière Tshiani.

"Je ne sais pas d'où vous tirez ça, l'UDPS aujourd'hui nous avons un président du parti Jean-Marc Kabund, si vous l'aviez suivi autre fois quand il est intervenu sur ça, il a dit (il ne faut pas nous distraire avec ça, nous ne sommes pas dans cette histoire-là.) Individuellement moi, en tant que congolais, je soutiens cette loi-là", a dit Gérard Tshibanda Kabwe le samedi 10 juillet lors d'un point de presse tenue avec la presse locale.

Selon lui, il n'y a pas un mal si aujourd'hui, on verrouille les hautes fonctions du pays et que pour y accéder, il faut être "de père et de mère!!"

Lors de son passage à Kivu, le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi avait rejeté cette proposition de loi estimant selon lui que ceux qui ont contribué à la destruction de la RD Congo sont ceux-là qui s'estiment de père et de mère.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *