Lomami : les députés provinciaux demandent la convocation d'une session extraordinaire pour remplacer les membres du bureau déchus

Les députés provinciaux de Lomami à Kabinda/ photo tiers

L'Assemblée provinciale de Lomami, a officiellement clôturé la session parlementaire de Septembre ce mardi 29 décembre 2012. La cérémonie a été marqué par le traditionnel discours de clôture qui a été prononcé par le vice-président et seul membre restant du bureau, Clovis Numbi Numbi.

L’élu du territoire de Lubao est revenu sur le bilan des activités que l’organe délibérant de Lomami a realisé tout au long de cette session essentiellement budgétaire. Il a notamment cité l’examen et adoption des lois portant reddition des comptes, le vote du budget provincial exercice 2021, les 2 questions orales avec débat adressées aux ministres provinciaux des finances et des ITPR ; la question d’actualité adressée au directeur général de l’Office des routes, etc.

Par l'occasion, le vice-président a en outre, invité toute la population sans distinction à adhérer massivement à la nouvelle dynamique de gestion de la république "l’union sacrée pour la nation", sous le haut patronage du président de la République, Félix Tshisekedi en vue d’espérer le décollage et le développement de la jeune province de Lomami.

Selon nos confrères journalistes attachés au parlement de Lomami , 16 de 26 députés provinciaux ont introduit la demande de la tenue d’une session extra-ordinaire pour essentiellement poursuivre avec le processus des votes et installation des nouveaux membres au bureau de l’assemblée provinciale de Lomami en remplacement du rapporteur titulaire, rapporteur adjoint et questeur déchus depuis le 24 décembre en cours, de suite d'une motion initiée par Jonas Ciyoyo Nyindu, élu du territoire de Ngandajika.

Par ailleurs, le président de l’assemblée provinciale, Valdo Tshibangu Muakas, élu de Luilu qui séjourne présentement à Kinshasa est aussi visé par la même motion incidentielle déjà votée et n’attend qu’aller présenter ses moyens de défense pour sa déchéance ou non à la tête du bureau du parlement provincial.

Jean-Paul Tshimanga