Lomami : 3 députés FCC raflent la majorité des postes au bureau de l’assemblée provinciale

Photo d'illustration de l’assemblée nationale de la Province de Lomami. Photo de tiers

Finis le suspense à l’assemblée provinciale de Lomami qui est doté d’un bureau complet définitif depuis la destitution des anciens membres et ce, après une motion incidentielle initiée contre eux par un élu du territoire de Ngandajika pour incompétence, mauvaise gestion et aussi le blocage du contrôle parlementaire le 24 décembre 2020.

C’est lors d’une séance plénière convoquée par le vice-président du bureau de l’organe délibérant, Numbi Numbi Clovis, le mercredi 13 janvier conformément à la résolution de la plénière N°008/CAB. PRES/AP/LOM/2021 du 24 décembre 2020 et en vue de pourvoir aux postes vacants du rapporteur titulaire, du rapporteur adjoint et du questeur au bureau de l’assemblée provinciale de Lomami que ces nouveaux membres ont été élus à l’issue des scrutins organisés à Kabinda, chef-lieu de la Lomami.

D’entrer de jeu, les candidats en totalité 4 pour 3 postes, ont d’abord bénéficié du mot d’ordre du président ai de l’assemblée provinciale pour qu’ils présentent leurs projets de société à leurs collègues pour la gouvernance de ce bureau de cette législature en cours.

Après la campagne électorale, le vote et le dépouillement, les députés provinciaux ont jeté leur dévolu sur Ciyoyo Nyindu Jonas, du territoire de Ngandajika, élu au poste du rapporteur titulaire avec dix-sept voix sur vingt-et-une. Le député Cirylle Ngoy Sulu du territoire de Luilu a été élu rapporteur adjoint. Il a devancé son poursuivant direct, le candidat de l’UDPS/TSHISEKEDI et élu du territoire de Kamiji, Kanyaula Songolo Antoine, qui s’est tiré avec dix voix seulement. En suite, le député Kabemba Kabuele Wayulu Andre a été élu questeur avec 20 voix sur 21 votants.

Rappelons que cette motion incidentielle déjà votée en unanimité, visée aussi le président de l’assemblée provinciale, Valdo Tshibangu Muakas qui traînerait encore à Kinshasa, et, est attendu à Kabinda pour présenter ses moyens de défense avant le vote de sa déchéance.

Jean-Paul Tshimanga depuis Mwene-Ditu