Loi Tshiani : “Si les gens cherchent à rançonner Moïse Katumbi, qu’ils demandent l’argent poliment”, Augustin Kabuya

Augustin Kabuya, secrétaire général de l'UDPS. Ph de tiers.

Le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Augustin Kabuya dément l’implication de son parti politique dans la manœuvre autour de la loi sur la congolité.

Pour Augustin Kabuya, ceux qui cherchent l’argent auprès de Moïse Katumbi en affirmant que l’UDPS cherche à l’écarter ou appuie la loi sur la congolité, doivent mettre un peu d’eau dans leur vin.

” Si les gens, pour des raisons sociales, cherchent à ranconner le président Moïse Katumbi, qu’ils demandent l’argent poliment… Notre silence n’est pas une faiblesse”, rétorque Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS.

Déposée jeudi dernier, la loi sur la congolité initiée par l’ex-candidat à l’élection présidentielle Noël Tshiani divise la classe politique congolaise. Les uns sont d’accord alors que les autres s’opposent catégoriquement à cette loi qui a des conséquences, disent-ils, néfastes pour l’unité du pays.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *