Les Sénégalais, réticents face au vaccin contre la Covid-19

Vaccin sinovac


C’est ce mardi 23 février 2021 que débute au Sénégal, la campagne de vaccination pour lutter contre le coronavirus. Elle débute par le personnel de santé, arrive ensuite les personnes du troisième âge.

Mais, aujourd’hui, c’est une confusion totale, car certaines citoyens sénégalais refusent de se faire vacciner, ils évoquent un doute. Compte tenu de tout cela, des spécialistes de la santé invitent les sénégalais à se faire vacciner.


« Je ne veux pas que les gens pensent que le vaccin est là, ce n’est pas la peine de respecter les mesures barrières » a dit Dr Khardiata Diallo Mbaye, coordonnatrice de traitement des épidémies. Elle fait savoir que « c’est la base et la vaccination va venir en appoint ».

A l’en croire, il va falloir que les gens acceptent cette vaccination, ce n’est pas une obligation ; mais pour elle, c’est une nécessité.

Le professeur Wone partage le même avis. Il est le président de l’association des professionnels de santé publique. « Il faut que les gens acceptent de se faire vacciner ; il faut commencer à vacciner. Les vaccins marchent, ceux qui ont été amenés ici sont des vaccins dont l’efficacité a été prouvée et, il faut préparer l’opinion à accepter la vaccination et vacciner massivement » a-t-il déclaré.

Pour le président de l’association des établissements de santé publique, « l’Europe va bientôt atteindre au moins 70% de sa population vacciner, donc ils vont rapidement atteindre un taux de personnes immunisées qui puisse leur garantir une certaine immunité de groupe ».


Le vaccin, une des solutions de prévention
Alors qu’en Afrique, dit-il, on est à discuter sur : est-ce qu’il faut vacciner oui ou non. « Le vaccin est une des solutions de prévention, mais il ne faut pas oublier les autres solutions préventives telles que le lavage régulier des mains, le port du masque, la distanciation sociale ».


Mapote Gaye