Le président Kenyatta en RDC: les enjeux du voyage

Uhuru Kenyatta, président du Kenya. Ph. Tiers

Le président Kenyan est arrivé ce mardi 20 avril à Kinshasa, capitale congolaise, après avoir reporté sa visite d’hier à aujourd’hui, forçant le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, dit “Farmajo” à écourter son voyage en République Démocratique du Congo. Une visite de 48 heures dans un contexte tendu qui inquiètent de plus en plus la Communauté de l’Afrique de l’Est et l’Union Africaine.

Selon nos sources, Farmaajo espérait obtenir le soutien de Félix Tshisekedi, président de l’union africaine et de Uhuru Kenyatta, président de la Communauté de l’Afrique de l’Est sur sa loi controversée signé lundi soir prolongeant de deux ans son mandat, arrivé à échéance le 8 février sans que des élections aient pu se tenir.

Le président kenyan avait catégoriquement refusé de rencontrer le président somalien à Kinshasa, poussant Felix Tshisekedi à discuter seul avec son homologue, précisent les mêmes sources.

Malgré les récentes mises en garde de la communauté internationale, le président somalien a “promulgué la résolution spéciale guidant les élections du pays, après son adoption à l’unanimité par le parlement”, avait annoncé, mercredi 14 avril, la radio Mogadiscio.

Felix Tshisekedi pourra convaincre Uhuru Kenyatta a accepté une résolution rejetée devant le Sénat, comme le prévoit le processus législatif somalien ?

Dossier à Suivre !

Nelly E.