Le parti politique Bundu dia mayala demande un asile politique en faveur de son leader Ne mwanda Nsemi.

Le parti politique Bundu Dia mayala BDM a au cours d'une demande formulée au près du consulat général honoraire de la République  d'Haïti en RDC solliciter  un «asile politique  de son leader Nemwanda Nsemi» qui a fait sa réapparition  lundi dernier après deux ans de clandestinité à la suite de son évasion de la prison centrale de Makala.

D'après le porte parole de l'ex député signataire de cette correspondance , c'est aussi l'application des mesures de décrispation politique annoncées dans son programme d'urgence de 100 jours du président Tshisekedi , sans omettre le rôle crucial du CNSA.

Joseph sita ajoute également que cela permettra à leur leader de comparaître en homme libre devant le procureur près la cour de Cassation accompagné du président du CNSA et s'attendre aux lavement de  ses ennuis judiciaires comme il en a été  le cas avec  l'ancien député Kanku Bukasa , selon lui impliqué dans le dossier Kamuina Nsapu. 

Le leader du mouvement politico-religieux qui s'était évadé de la prison centrale de Makala  le  17 mai 2017   lors d'une attaque de cette maison carcérale, attribuée à son mouvement, a été  arrêté en mars 2017 à Kinshasa.  Nemwanda Nsemi est  poursuivi pour outrage au chef de l'Etat et incitation à la violence. Sa réapparition  lundi dernier aux côtés de Joseph Olengha Nkoy a suscité un débat autour de sa reincarceration pour être détenu de nouveau.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *