Le livre ''Balkanisation de la RDC; mythes et réalités'' enfin disponible !

Nicaise Kibel Bel, journaliste et Directeur du journal « Les Coulisses ». Photo de tiers

Le journaliste Nicaise Kibel Bel, directeur du journal « Les Coulisses » a, au cours d'une interview accordée à la presse ce mardi 22 décembre 2020 parlé de son nouveau livre ''Balkanisation de la RDC; mythes et réalités''. Ce dernier a fait savoir à l'opinion que son livre a deux grandes parties, la première raconte les mythes sur la balkanisation et certaines réalités, notamment l'histoire de Balkans où a été faite une comparaison hasardeuse entre les Balkans et la région des grands lacs, en passant par l'Ethiopie, l'Erithre, le Soudan et enfin le Rwanda avec tout ce que ça comporte comme conséquence sur la république démocratique du Congo.

Et selon lui, la deuxième partie de son travail scientifique parle des négociations de Sun City qui, accompagnent d'une manière ou d'une autre la balkanisation de la RDC et cela à travers une certaine infiltration dans les services de défense et sécurité.

Par ailleurs, il a fait savoir que la balkanisation commence par les mythes, ce qui en réalité reste vécu sur le système d’essaimage de populations d'origines étrangères en république démocratique du Congo ''[..] notamment les populations Rwandophones envoyées sur le sol congolais'', révèle-t-il

Et de poursuivre que dans cet essaimage, il y a deux problèmes entre autres, le problème des déplacés et celui des réfugiés dans un pays où il n'y a pas de recensement.

''Ces populations se trouvent, d'abord c'était dans le grand Kivu, aujourd'hui elles sont en ituri. Voilà l'essaimage, c'est comme les abeilles, on essaime un peu partout'' a-t-il déclaré.

En outre, il a évoqué la deuxième partie celle qui a trait à l'infiltration dans les services de défense et sécurité, avec le 1+4, les différents brassages, mixages, le programme des désarmements, démobilisation et réinsertion sociale (DDR), sont les étapes qui font entrer des infiltrés, des étrangers dans ces services de sécurité.

''La balkanisation sera l'étape finale, si Dieu est avec la RDC, cela peut ne pas avoir lieu, mais tous les signes montrent que nous tendons vers la balkanisation'', A-t-il déclaré

Enfin, il a indiqué que l'élite congolaise ne comprend pas les enjeux de cette menace de balkanisation, et a indiqué que dans ce processus de balkanisation l'élite congolaise aurait une grande part de responsabilité

''[…], vous savez nous vivons un système de seigneurs de guerre, des gens qui créent de groupes armés et se trouvent aussi parmi ceux là qui ont le pouvoir. Ce sont eux qui fragilisent l'État, et même l'armée. Vous savez que la classe politique congolaise a un mauvais regard sur les forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC). L'élite congolaise ne prend pas en compte cette convoitise étrangère, caractérisée par le pillage des minerais'', a-t-il déclaré.

Et de conclure que la banalisation de la république démocratique du Congo est possible sauf si les congolais prennent conscience du danger qui guette le pays et s'ils reviennent sur le contenu de l'hymne national en réfléchissant sur l'avenir de la RépubliqueDémocratique du Congo.

Prince Bagheni, à Goma