L'an 1 de l'alternance : anniversaire sans bougie!

Qui va souffler la bougie du premier anniversaire de la première alternance pacifique au sommet de l'Etat ? Qui va entonner le traditionnel " joyeux anniversaire " ? Qui va le traduire dans nos quatre langues ? Qui va présider le banquet de cet heureux événement ? Combien seront conviés à la table d'honneur ? Questions pertinentes par le temps qui court. L'onde de choc londonienne n'ayant pas fini de faire des vagues.

Menace à peine voilée de la dissolution, bic rouge contre des ministres " rebelles "…Le Président y est allé très fort. Du moins, aux yeux du FCC. En réponse aux crocs-en-jambe sur quantité de dossiers dont les nominations gelées à la Gécamines et à la SNCC ? Fruit des divergences sur les suites à donner à l'affaire "Gécamines" avec dans l'ombre le tout puissant Dan Gertler ? Ca sent les dessous de table.

Dans tous les sens du terme, difficile dans ces conditions de lancer des cartons d'invitation. Car pour danser le tango argentin ou même la rumba congolaise, il faut être à deux.
Pourtant, il y a des raisons de célébrer le 24 janvier. Il y a un an, la publication des résultats de l'élection présidentielle était perçue comme le début du scenario- catastrophe.

Les prévisions millénaristes avaient déjà été faites par tout ce que la planète Terre comptait d'experts ès RDC. Kinshasa, ville-pays, se vidait de ses expatriés occidentaux. La traversée du fleuve à sens unique faisait les heureux à Brazzaville.
Voilà qu'à l'annonce du verdict, l'hécatombe redoutée n'a pas eu lieu. L'Afrique et le monde finiront par saluer la première passation pacifique de pouvoir. Ainsi naquit la coalition FCC-CACH.

Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous le pont. La coalition étant loin d'être un long fleuve tranquille. Ce n'est pas La Tamise qui le démentirait.
Pour autant, devrions-nous jeter le bébé avec l'eau du bain ? Cela dépend. Selon que l'on voit le verre à moitié vide ou qu'on l'appréhende à moitié plein.

election-net.com/forumdesas.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *