“L’accord de Paris est un cadre d’action” selon Anthony J. Blinken

Anthony J. Blinken, secrétaire d'État des États-Unis dans l'administration Biden

L’accord de Paris constitue un cadre mondial. En conséquence, les Etats-Unis rejoignent officiellement l’Accord de Paris.

Pour rappel, le 20 janvier, dernier, lors de son premier jour de fonction, le président Biden avait signé l’ordonnance pour ramener les États-Unis dans l’Accord de Paris. 


L’Accord de Paris est un cadre d’action mondial sans précédent. Nous le savons parce que nous avons aidé à le concevoir et à en faire une réalité. Son objectif est à la fois simple et vaste : nous aider tous à éviter un réchauffement planétaire catastrophique et à renforcer la résilience du monde entier face aux impacts du changement climatique que nous constatons déjà” explique Anthony J.Blinken, le nouveau secrétaire d’État des États-Unis, dans le contenu de cette dépêche parvenue à la rédaction d’ELECTION-NET.

Il fait croire que leur adhésion à l’Accord ait été en 2016 – et aussi important que soit leur réintégration aujourd’hui. En réalité, c’est une réintégration prévisible. Car, le président américain Joe Biden avait annoncé la couleur avant sa prise de fonction.

Les autorités américaines optent pour une nouvelle démarche avec nouvelle ouverture dans le monde. Ce sera aussi une occasion de voir les Etats-Unis, mieux promouvoir leurs conversations bilatérales et multilatérales les plus importantes à tous les niveaux. 

Dans ces conversations, selon Anthony Blinken, il s’agira de voir comment les Etats-Unis et Paris pourront être ensemble ? “Le changement climatique et la diplomatie scientifique ne pourront plus jamais être des « ajouts » dans nos discussions sur la politique étrangère” dit-il. 

Faire face aux menaces réelles du changement climatique qui, aujourd’hui est au centre des priorités de politique intérieure et étrangère. Il est fondamental d’approfondir davantage les discussions autour des sujets sur la sécurité nationale, les migrations, les efforts internationaux en matière de santé, ainsi que dans notre diplomatie économique et nos négociations commerciales. Les problèmes nombreux partout, à travers le monde ; il va falloir que les accords soient fructueux. Que les intérêts soient pour tous. Qu’aucun Etat n’essaie de tromper l’autre. Tous doivent unir ensemble les efforts.” Nous réengageons le monde sur tous les fronts, y compris lors du Sommet des dirigeants sur le climat du 22 avril. Et plus loin, nous sommes très impatients de travailler avec le Royaume-Uni et d’autres pays du monde entier pour faire de la COP26 un succès” explique Anthony Blinken..

En quoi, les Etats-Unis, peuvent-ils apporter à l’accord de Paris ? C’est une question dont elle sera difficile de trouver une réponse. Sans nul doute que, l’actuel président des Etats-Unis Joe Biden sera différent de Trump. Il est beaucoup plus ouvert que l’autre.Depuis sa prise de fonction, Joe Biden s’est ouvert au monde.

Waid and see!

Mapote Gaye