Kwilu: Seuls 6,000 infirmiers sur les 11,250 bénéficient de la prime de risque

Les infirmiers du Kwilu en marche de protestation contre la privation de leurs prime/ photo tiers

Les infirmiers du secteur public ont manifesté leur ras-le-bol à travers une marche à Bandundu-Ville pour revendiquer leur alignement sur la ligne des bénéficiaires de la prime de risque.

Les blouses blanches du secteur public œuvrant à Bandundu-Ville chef lieu des institutions provinciales du Kwilu étaient dans les artères de la ville de Bandundu ce vendredi 15 août 2020 pour réclamer leurs alignements à la prime de risque et aux salaires.

" Nous avons constaté une attitude indifférente de la part du gouvernement central, un comportement que nous qualifions d'une discrimination", a indiqué la représentante de ces infirmiers devant la presse locale

« La profession infirmière en péril. Nous disons non à la marginalisation, non à l’injustice dans le secteur de santé et surtout dans notre province du Kwilu. Nous voulons notre alignement à la prime de risque pour les uns et les salaires pour les autres », a souligné Huguette Pombo, porte-parole des marcheurs.

" L'ordre national des infirmiers du Congo ( ONIC ) de la province du Kwilu compte en ce jour, 11 250 infirmiers dont seuls 5 389 contre 5 861 sont bénéficiaires de la prime de risques dont le plus grand montant est de 120 000Fc et 1 420 contre 9 830 qui touchent les salaires dont le plus haut sommet touche 128 000Fc. Nous nous posons la question comment survivent ces payés", a-t-elle déploré.

C'est Monsieur Kangeti, le directeur de cabinet adjoint du gouverneur Willy Itshundala Asang qui a réceptionné le mémorandum de ce corps soignant et a promis de le faire parvenir à qui de droit afin que cela soit expédié dans un délai record aux autorités compétentes.

Pour rappel, ces professionnel de la santé publique promet d'aller en grève dans un futur proche au cas où le gouvernement central ne prêtait pas oreille à leurs revendications.

Il est à noter que cette marche pacifique encadrée par quelques éléments de la police de la place conformément à la loi du pays avait comme point de départ, l'hôpital général de référence de Bandundu-Ville pour chuter aux installations du gouvernorat de province où aucun incident a été enregistré.

Blaise Mbala à Inongo