Kwilu: Déboutés, les députés provinciaux qualifient de "bidon" l'arrêt de la cour d'appel

Les députés provinciaux du Kwilu ©️Enet Theo Liko

La Cour d’Appel de la province du Kwilu a jugé irrégulière la démarche de désaveu du bureau de l’assemblée provinciale initiée par la majorité des députés provinciaux siégeant au sein de cette chambre.

« La cour déclare par conséquent, irrégulière cette procédure de déclaration de désaveu des membres du bureau définitif de l'assemblée provinciale du Kwilu", peut-on lire dans cet arrêt.

Pour Jean Rombo Mulenge, « c’est un arrêt bidon parce que monnayé. C’est une façon pour lui ( Serge Malongo) de bloquer la pétition en son encontre et celle du Gouverneur de la province. » a-t-il réagit.

À Kinshasa depuis quelques jours avec ces collègues Blanchard Takatela et Lambert Luwondo pour accompagner le président du bureau d’âge Justin Mangayi afin de répondre à l’invitation du Vice-Premier ministre de l’intérieur et sécurité sur la zizanie qui y règne dans cette institution, Jean-Rombo Mulenge raconte que son collègue président de l’assemblée provinciale du Kwilu Serge Makongo avait donné l’ordre de la fermeture de ladite assemblée pour ne pas examiner la pétition en son encontre, alors que la session de septembre 2020 était en cours, raison pour laquelle il ( Serge Malongo ) avait saisi la cour d’appel pour usage de faux en écriture des pétitionnaires Claude Kumpel et Égide Wawende, signalant notamment qu’un des signataires en la personne du député Blanchard Takatela, ce qui était totalement faux et le procureur de la cour s’en est excusé, constatant qu’il n’y avait nullement usage de faux en écriture.

Il a en outre saisi la cour pour interprétation de l’article 22 du règlement intérieur relatif aux modalités de déchéance des membres du bureau. « D’ailleurs la province et l’assemblée provinciale manquent de budget et Serge Malongo et son bureau n’ont jamais tenu une seule séance plénière.

Cette session s’est terminée en queue de poisson 12 jours avant la fin, alors que la commission de l’ECOFIN était en pleine discussion sur l’édit budgétaire lorsqu'il a décidé de suspendre la session en violation du règlement et lois de la république. » a-t-il soutenu, affirmant que c’est la raison qui a poussé les élus à signer ce désaveu avec comme conséquence la déchéance du bureau définitif.

La suite des événements sera désastreuse. « Après avoir sollicité une réquisition de l’assemblée provinciale par le procureur général, ce qui a été faite, le président de l’assemblée Serge Malongo va manipuler un général de la police qui retire les policiers commis à la garde lors de la plénière sur l’installation du bureau d’âge avant d’envoyer les kulunas pour attaquer les députés à l’assemblée. » A-t-il révélé.

Pour lui, faut installer des députés compétents pour faire marcher l’assemblée provinciale qui peut nous aider à organiser le contrôle parlementaire pour le bien de la province du Kwilu.

Theo Liko