Kwilu : après le meurtre d'un élève par leur collègue, tous les policiers de Bagata en fuite

Les policiers lors d'une parade en ville de Butembo /Photo de tiers

Les faits se sont déroulés vendredi dernier dans la province de Kwilu, précisément dans la cité de Bagata, où un policier a ouvert le feu sur un élève qui a succombé de ses blessures quelques heures après.

Selon le site de la Radio Okapi qui détient l'information du bourgmestre de cette commune rurale, Felly Makunu, tout est parti d'une arrestation arbitraire d'un homme par des policiers.

"Ces faits se sont déroulés vendredi matin à Bagata lorsque les éléments de la police s‘étaient rendus au quartier Regideso pour arrêter un homme sur plainte de sa femme. La population s’est soulevée pour empêcher les policiers à agir, estimant que l’arrestation était arbitraire. Voulant maitriser la foule, les policiers ont commencé à tirer quelques balles en l’air. Dans cette confusion, l’un d’eux a tiré à bout portant sur ce garçon âgé de 17 ans, élève de la 5eme année des humanités qui a rendu l’âme tard dans la nuit à la polyclinique de Bagata. Selon toujours lui, cette situation a créé une vive tension dans la cité depuis vendredi jusque samedi. La population en colère s’est révoltée et a endommagé toutes les maisons des policiers de la place et les résidences de plusieurs autorités locales notamment celle de l’administrateur du territoire".

Et d'ajouter :

"Pour le moment, tous les policiers ont pris fuite par peur des actes de représailles de la population qui a détruit toutes leurs maisons".

Les bavures policières sont signalées partout en RDC. Pas plus que dimanche dernier, un policier garde du corps d'un commandant de la LNI, a donné la mort à son patron par inadvertance.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *