Kwango : le député Willy Fayulu crie à l'acharnement contre le gouverneur

Vingt-quatre heures après le rejet de la motion de défiance initiée contre le chef de l'exécutif provincial du Kwango Jean-Marie Peti Peti, plusieurs réactions s'enregistrent du côté des élus provinciaux de cet organe délibérant.

Dans une interview exclusive accordée à élection-net.com, le député provincial Willy Fayulu pointe du doigt à tous ceux qui sont à la base du freinage du Kwango dont les élus provinciaux initiateurs de la motion de défiance.

Pour lui, les députés provinciaux avaient voté un calendrier des travaux qui était centré sur le vote du budget pour l'exercice 2022 et le contrôle financier et administratif. "Pourquoi ce groupe de députés ont-ils lancé une motion précipitée contre le gouverneur alors que cette matière est instruite dans notre calendrier des travaux alors nous voudrions le contrôler ?", s'interroge-t-il.

" C'est lors du contrôle qu'on pouvait réaliser que les griefs qu'imaginent nos collègues sont fondés ou non fondés. Pourquoi mettre la charrue devant le bœuf ", enchaîne-t-il.

La motion de mes collègues dont Socrate Kangulumba est un "acharnement et elle vise la désunion du Kwango, vive la paralysie des activités provinciales et le blocage du développement du Kwango. Nous devons être donc très regardant puisqu'à ce moment, ce gouverneur Jean-Marie Peti Peti est en train de poser plusieurs actions palpables à travers tous les territoires de la province du Kwango notamment : la construction de l'assemblée provinciale, l'électrification de la ville de Kenge, la dotation des engins roulants, la construction des édifices publics et tant d'autres réalisations ", conclu le député provincial Willy Fayulu.

Skull Mabala à Kenge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *