KONGO CENTRAL/Frères jumeaux brulés vifs: « Aucun citoyen ne peut vivre une telle méchanceté », Christelle Vuanga

La députée nationale Christelle Vuanga et la mère des jumeaux tués. Ph de tiers

Depuis que les jumeaux Ntumba dont Max Nsenga et Perse Muamba ont été brulés vifs dans le Kongo Central, précisément à la cité de Kinzau-Mvuete, les réactions fusent de partout. La dernière en date est celle de la députée nationale et présidente de la commission de la Défense de Droits de l’homme de l’Assemblée nationale, Christelle Vuanga.

En visite auprès de la famille de ces défunts jumeaux, Christelle Vuanga a eu des mots justes pour exprimer son mécontentement face à ce qu’elle a qualifié de méchanceté. Avant d’appeler la justice à faire son travail.

« Kinshasa (KINKOLE) à la famille des jumeaux, nous avons visité les parents des jumeaux brûlés à Kinzau Mvuete dans le Kongo Central. Nous avons tenu à manifester notre soutien à la maman particulièrement pendant cette rude épreuve », a-t-elle indiqué.

22 présumés assassins de ces jumeaux ont été mis aux arrêts par les forces de l’ordre, a-t-elle auprès de la mère de ces jumeaux qui ne demande que les corps de ses défunts fils.

« La famille nous renseigne que 22 motards ont été arrêtés par la police et le désir de la mère est qu'on puisse déterrer et ramener à Kinshasa les corps de ses enfants. Aucun citoyen ne peut vivre une telle méchanceté. Justice pour les jumeaux. La République doit protéger », a-t-elle conclu.

Percy Muanda Ntumba et Max Nsenga Ntumba, ont été brûlés vifs à Kinzau-Mvuete, cité située 60 kilomètres à l'ouest de Matadi, par un groupe composé en grande partie des jeunes conducteurs des taxis-motos membres d'une écurie très réputée dans le milieu. Ce, au moment où ces deux frères jumeaux et jeunes musiciens kinois de 28 ans étaient en transit à Matadi dans le cadre de leurs activités culturelles.

Liévin LUZOLO