Kongo Central/Crise institutionnelle : le président Tshisekedi ne soutient pas le gouverneur Atou Matubuana

Le gouverneur du Kongo Central, Atou Matubuana, accueillant le président Tshisekedi à son arrivée à l'aérodrome de Matadi. Ph de tiers.

Félix Tshisekedi ne soutient aucun camp à la base de la crise institutionnelle qui s’observe dans la province du Kongo Central, mais opte pour une solution locale, a indiqué une source gouvernementale à 7sur7.cd.

A en croire la même, ce dossier concernant particulièrement le gouverneur Atou Matubuana, a été évoqué par Steve Mbikayi, ministre des Actions humanitaires et Solidarité nationale, au 44è Conseil des Ministres tenu vendredi 14 août 2020. Ce, en marge de la présentation du rapport de la mission du ministre délégué aux anciens combattants sur une concession de ce ministère spoliée.

« À en croire notre source, le président de la République a déclaré qu'il ne soutient pas le gouverneur du Kongo Central Atou Matubuana. En outre, poursuit-elle, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a fait savoir qu'il voulait que ce problème soit réglé au niveau du Kongo Central entre différentes parties concernées ».

Il sied de rappeler que le gouverneur du Kongo Central, Atou Matubuana Nkuluki, répliquant à la lettre du procureur près la Cour Constitutionnelle lui demandant de déposer sa démission au président de la République après avoir statuer sur l'imbroglio autour de l'adoption de sa motion de défiance du 4 décembre dernier, sur demande du président de l'Assemblée provinciale, n’a pas obtempéré.

Pour le chef de l'exécutif provincial, la Haute Cour a été "gravement" induite en erreur par l'Assemblée provinciale qui a "sciemment omis" certaines décisions déjà rendues par la justice au moment d'aller solliciter sa démission.

Liévin LUZOLO