Kisangani: Wale Lufungula et ces plaques à polémique !

Rond point de l'hôtel Congo palace à Kisangani © Pompon BEYOKOBANA/Enet

Un mouvement inhabituel a été observé ce dimanche 17 novembre vers 16 heures locales à Kisangani. Les motards, une cinquantaine ont sillonné certaines artères de la ville de Kisangani à très vive allure.

Selon l’un d’eux approché par election-net.com, ils protestent contre la décision de l’autorité provinciale de leur faire payer les plaques pour motos avant la fin de cette année. La plaque en question coûterait 35$ et dont la répartition semble être floue selon d’autres sources.

Ces motards rappellent que cette démarche date de l’époque de l’ex-Gouverneur Constant Lomata Kongoli dont le Gouvernement provincial n’était pas passé en exécution suite à la période de précampagne.Les motards estiment que si l’actuel Exécutif veut revenir sur cette démarche, il doit attendre le début de l’année 2020.

À l’époque du Gouvernement provincial dirigé par Constant Lomata Kongoli , la plaque devrait coûter 20$ répartis comme suit :5$ pour la province, 7$ pour le fournisseur (contrat), 2$ pour l’association des motards, 3.5 $ pour les services des sécurités ( police et autres ) et 2.5 $ devraient revenir à la DGRPT.

Tandis que certaines sources allégent que pour l’actuel Exécutif la plaque reviendrait à 35$ répartis de la manière suivante : 10$ pour le fournisseur (contrat), 5 $ “Dircab” ? ( Sous réserve ) 15$ pour la province, l’Assemblée provinciale comprise ainsi que les services de sécurité ( police et autres ), 4$ pour la DGRPT et 1 $ pour l’association motards ? ( Sous réserve aussi ).

Aux dernières nouvelles, les motards menacent de ne pas travailler demain et paralyser ainsi la Ville.

Pompon Beyokobana⁩ depuis Kisangani

1xbet Code Promo ENET2021