Kisangani : Vive tension aux abords du Gouvernorat

Notifié par le ministre de l’intérieur, sécurité et Affaires Coutumières à travers un message officiel, de sa déchéance par les députés provinciaux et de la désignation du Vice-gouverneur pour expédier les affaires courantes, l’exécutif provincial, Walle Lufungula n’a encore obtempéré.

Après avoir présenté les civilités à l’assemblée provinciale le samedi 24 avril dernier, le Vice-gouverneur, Maurice Abibu Sakapela devrait normalement occuper son nouveau poste de gouverneur ad intérim ce lundi 26 avril 2021.

Ce lundi 26 avril 2021, Walle Lufungula s’est présenté tôt le matin à son cabinet de travail au gouvernorat de province. Un fort dispositif sécuritaire est observé dans les alentours du gouvernorat de province bloquant toutes les entrées. Le Vice-gouverneur qui devait prendre l’intérim ne s’est pas présenté ce lundi 26 avril au bureau.

Walle Lufungula avait estimé que l’assemblée provinciale n’avait pas adopté une motion de censure contre lui comme le prétend le document de Gilbert Kankonde. L’assemblée provinciale avait plutôt adopté une motion de censure contre l’ensemble du Gouvernement provincial.

Il indique que même dans l’hypothèse ou cette motion était régulièrement adoptée, ça ne serait pas au Vice-Gouverneur d’assurer l’intérim mais plutôt à l’ensemble du gouvernement qui devrait expédier les affaires courantes jusqu’à l’investiture du nouveau Gouvernement élu et sous la coordination de son Gouverneur.

Son gouvernement a officiellement saisi la cour constitutionnelle pour inconstitutionnalité tant de la procédure que du quorum de décision de ladite motion.Le gouvernement provincial de la Tshopo n’entend pas se plier au message de Gilbert Kankonde.

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani