Kisangani: un militaire et un policier tués par des hommes armés

Quelques manifestants Udps/Kisangani embarqués dans une pick-up de la police lors des interpellations de ce jeudi matin, photo, Enet

Un élément de la police nationale congolaise et un militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo ont été tués par des personnes non autrement identifiées.

La scène s'est déroulée dans la nuit du jeudi 11 à vendredi 12 février 2021 à la barrière située au point kilométrique 17 sur la route nationale 4.

Selon les informations recoupées par election-net.com auprès de la population sur le lieu du drame, des personnes non autrement identifiées ont fait irruption vers pk17 et ont premièrement tiré sur le militaire 3 coups de balles avant d'en finir avec le policier qui voulait intervenir.

La même source précise que le personnes non autrement identifiées étaient porteurs des machettes et armes et sont venus de la forêt.

" Ils ont emportées avec eux deux armes" lance la population trouvée sur place

Jusqu'à présent aucune autorité policière ni militaire ne s'est encore prononcée pour donner une version officielle de fait.

Les corps de ces deux victimes seraient déjà transferés à la morgue.

Dossier À suivre.

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani