Kisangani : Plusieurs personnes condamnées pour "Détournement de fonds des victimes des guerres"

Des detenus à la prison de Kisangani/ pH d’illustration

Le tribunal de paix Kisangani Makiso vient de condamner Jean Lemalema et David Yofemo pour détournement de fonds des victimes des guerres de Kisangani.

Poursuivi pour abus de confiance des 48 642 $ et 47 400 $, faux et usage de faux (de la liste dénaturée des victimes des guerres), Jean Lemalema, président de l’aile 2 de l’association des victimes des guerres de Kisangani, écope 24 mois de servitude pénale principale et le paiement d’une amende de 500 000 FC.

Pour sa part, David YOFEMO Malomalo (ancien président de la société civile forces vives de la Tshopo) et Chantal Baelongandi sont condamnés à 15 mois pour abus de confiance de 47 400 $. Dans cette liste des condamnations figure également les noms de Kalokola et Lingofo condamnés à la même peine que David Yofemo mais sont en cavale et dont le tribunal a ordonné leur arrestation immédiate.

Toutefois, les prévenus OMOKODI et KALEGAMIRE poursuivis pour la même cause ont été acquittés.

Par la même occasion, le tribunal de paix de Kisangani Makiso a rejeté la constitution de la partie civile l’association des victimes des guerres pour défaut de qualité de sieur Kalombola comme président de ladite association, mais a reçu les constitutions des parties civiles Kalombola et Batama en leur accordant 1 000 $ américains.

En rappel, le gouvernement de la RDC avait débloqué un montant de 560.000 dollars américains pour assister les victimes des guerres de Kisangani avant l'indemnisation effective par l'Ouganda. Le quel montant amené à Kisangani par le ministre national des Droits humains sortant André Lite.

Lire : Tshopo : André Lite indexé dans la gestion de fonds destiné aux victimes des guerres de Kisangani

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *