Kisangani : Des étudiants bravent l’interdiction de leur marche

Malgré l’interdiction de la mairie de Kisangani, les étudiants des institutions d’enseignement supérieur et universitaire de Kisangani ont bravé l’interdit.

Rassemblés à grand nombre, les étudiants de plusieurs institutions d’enseignement supérieur et universitaire de Kisangani sont descendus sur les grandes artères de la ville.

Regroupés en masse en scandant des chansons de haine contre le docteur Muyembe, on pouvait lire sur leur calicot, “les étudiants demandent la reprise des activités académiques de l’année en cours”.

En rappel, la marche de ce jour à été interdite par le maire de la ville de Kisangani, Jean-Louis Alasso. Il avait justifié sa décision par le souci de la mise en application des mesures édictées par le Président de la République Félix Tshisekedi pour faire face à la deuxième vague de contamination de Covid-19.

“J’ai reçu les correspondances de la représentation des étudiants de la Tshopo et la coordination des étudiants de l’université de Kisangani. Mais étant donné que les instructions du chef de l’État ont force de loi, les mesures annoncées pour barrer la route à la deuxième vague de la covid-19 doivent être scrupuleusement respecter. C’est pourquoi la marche est interdite”, avait déclaré le maire de la ville de Kisangani, Jean-Louis Alasso à la radio nationale.

En vue de faire face à la deuxième vague de contamination de Covid-19, le président de la République Félix Tshisekedi avait pris la décision de suspendre momentanément les activités académiques, et ce, sur toute l’étendue du territoire national.

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani