Kisangani : Des détournements de deniers publics dénoncés aux titres immobiliers

Les jeunes "leaders" de différentes tendances réunis au sein du collectif "Sauvons la Tshopo" dénoncent le détournement des deniers publics par Bruno Likombe, conservateur des titres immobiliers Kisangani Nord.

Dans leur déclaration lue devant la presse ce jeudi 01 juillet 2021, ces jeunes "leaders" présument qu'il y a détournement des deniers publics par le conservateur des titres immobiliers Bruno Likombe et ce, depuis son arrivée à la tête de ce service étatique.

Ces jeunes précisent que les frais détournés par Bruno Likombe relèvent des frais de renouvellement de certificats d'enregistrement, de pourcentage sur la vente des immeubles, les 30% des différents morcellements. Ils indiquent également qu'il n'y a pas de preuves de paiement au niveau de la DGRAD ainsi qu'à la Direction générale des recettes de la province de la Tshopo sur les certificats d'enregistrement des actes d'acquisition.

Le collectif des jeunes "Sauvons la Tshopo" demande donc à la justice de poursuivre avec l'instruction du dossier sur l'affaire qui, selon eux, aurait déjà entamée la procédure.

Ce collectif demande également au gouverneur intérimaire de la Tshopo, Maurice Abibu Sakapela de s'imprégner du dossier de détournement des deniers publics par le conservateur Bruno Likombe qui se trouve déjà au niveau du parquet général.

Dans leur lettre de dénonciation adressée au Procureur général près la cour d'appel de Kisangani, ces jeunes promettent l'organisation d'une série d'actions et manifestations publiques pendant 7 jours afin d'obtenir gain de cause.

Tous nos efforts pour joindre le concervateur des titres immobiliers, Bruno Likombe, se sont avérés vains.

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *