Kisangani -covid 19: la population lance un cris d'alarme pour la flambée des prix de denrées alimentaires sur le marché .

Malgré l'appel du ministre national de l'économie et finance aux opérateurs économiques en ce qui concerne la structure des prix en cette période d'urgence sanitaire, les prix ne cessent de prendre de l'ascenseur sur les marchés de Kinshasa.

La population ne sait pas sur quel sein se vouer lance un cris d'alarme aux autorités politico-administratives de donner des instructions claire aux opérateurs économiques pour mettre des prix .

"On nous demande de rester chez nous mais comment allons nous vivre si le coût de la vie ne fait que monter ?" s'interroge un client approché par election-net.com qui justifie la motivation de cette hausse des prix des opérateurs économiques.
Selon eux, les agriculteurs refusent de venir ravitailler la ville de Kisangani à cause des rumeurs sur la présence de coronavirus mais aussi par respect aux mesures sanitaire prises par le président Félix Tshisekedi pour limiter la propagation du virus.

Pour Ceux qui vendent aux abords du fleuve Congo évoquent la montée des eaux du fleuve comme cause de la hausse des prix observée. Pour eux, les baleinières évitent de naviguer en cette période craignant les risques de naufrage et cela créee une certaine carence en produit de première nécessité.

Pour rappel, la fédération des entreprises du Congo FEC avait nié son implication dans la hausse des prix evoquant les spéculation comme cause de cette hausse.

Kisangani -covid 19: la population lance un cris d'alarme pour la flambée des prix de denrées alimentaires sur le marché .

Malgré l'appel du ministre national de l'économie et finance aux opérateurs économiques en ce qui concerne la structure des prix en cette période d'urgence sanitaire, les prix ne cessent de prendre de l'ascenseur sur les marchés de Kinshasa.

La population ne sait pas sur quel sein se vouer lance un cris d'alarme aux autorités politico-administratives de donner des instructions claire aux opérateurs économiques pour mettre des prix .

"On nous demande de rester chez nous mais comment allons nous vivre si le coût de la vie ne fait que monter ?" s'interroge un client approché par election-net.com qui justifie la motivation de cette hausse des prix des opérateurs économiques.
Selon eux, les agriculteurs refusent de venir ravitailler la ville de Kisangani à cause des rumeurs sur la présence de coronavirus mais aussi par respect aux mesures sanitaire prises par le président Félix Tshisekedi pour limiter la propagation du virus.

Pour Ceux qui vendent aux abords du fleuve Congo évoquent la montée des eaux du fleuve comme cause de la hausse des prix observée. Pour eux, les baleinières évitent de naviguer en cette période craignant les risques de naufrage et cela créee une certaine carence en produit de première nécessité.

Pour rappel, la fédération des entreprises du Congo FEC avait nié son implication dans la hausse des prix evoquant les spéculation comme cause de cette hausse.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani