Kinshasa : un diplomate Américain brandit le drapeau arc-en-ciel, offensant les Congolais

Félix Tshisekedi, président de la RDC et Mike Hammer, Ambassadeur des USA. Ph. Tiers

La politique étrangère sur l'homosexualité réveillée par des ambassades occidentales a atteint la République Démocratique du Congo, alors que l’ambassadeur des États-Unis à Kinshasa a fait le choix de célébrer le mois de la fierté LGBTQI+ sur les réseaux sociaux en arborant le drapeau arc-en-ciel.

"Alors que Pride Month se termine, les États-Unis continueront de promouvoir et de protéger les droits humains de personnes LGBTQI+ tout au long de l'année" a déclaré mercredi 30 juin l’ambassadeur Mike Hammer sur Twitter tenant un drapeau de la fierté arc-en-ciel des homosexuels.

La réponse de ses followers sur Twitter a été extrêmement négative. Les Congolais ont pris le drapeau comme une provocation, car le 30 juin est la date qu’ils ont consacré pour célébrer le soixante-unième anniversaire de l'indépendance.

"Ça, c'est une provocation en RDC. En RDC nous avons déjà trop des problèmes et il ne faut pas en ajouter d’autres" a écrit un follower.

D’autres se sont demandés si l'ambassadeur allait promouvoir ce drapeau qu'aux États-Unis et pas en RDC.

À noter que, peu avant, l'ambassade britannique avait également affiché pour la première fois à Kinshasa des drapeaux arc-en-ciel dans son enceinte, selon des images publiées sur Twitter.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *