Kinshasa : "Tout le monde parle au nom de la constitution mais personne ne respecte cette constitution", Jacques Ndjoli

Jacques Ndjoli ,inspecteur du MLC Ph. actualité. cd

Le député national Jacques Ndjoli, orateur de la conférence-débat organisée par la jeunesse kabiliste, a lors de cette activité révélé qu'en République démocratique du Congo (RDC), la constitution n'a jamais été respectée depuis 1960.

Ce dernier a évoqué les différentes crises politiques qu'a subi la RDC depuis 1960 suite à la mauvaise interprétation de la constitution, dont la crise de 1960 entre Kasavubu et Lumumba, celle de 1964 avec Mobutu et tant d'autres.

Dans la foulée, il a aussi signifié que la constitution de 2006 amenée par Joseph Kabila est mal menée, tiraillée de gauche à droite.

A l'en croire, "Tout le monde parle au nom de la constitution mais personne ne respecte cette construction" dit-il devant la foule.

Pour cette conférence, 5 points sont à l'ordre du jour dont :

-La Notion et la définition de la constitution ;

  • L'importance de la constitution ;
  • Comment on assume la suprématie de la constitution;

_ État de lieu de notre constitution ;

_Que faire demain.

Se référence à l'article 64 de la dite constitution, le professeur Jacques Ndjoli appelle le peuple congolais à défendre cette loi suprême.

Joël Mesa Nzuzi