Kinshasa/Sit-in devant la CENI : Le premier gros échec de Martin Fayulu et Adolph Muzito

Martin Fayulu et Adolphe Muzito/photo droits tiers

Kinshasa a dit non au sit-in organisé ce lundi 13 décembre par les ténors de la coalition Lamuka Martin Fayulu et Adolph Muzito. Malgré les appels à la mobilisation, les kinois n'ont pas répondu présents à cette énième activité pour exiger les élections libres, transparentes, impartiales et apaisées en République démocratique du Congo, mieux à la dépolitisation de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

Sur place, aucun crépuscule des manifestants n'est visible. On peut simplement remarquer que tous les périmètres du siège de la CENI sont barricadés par les éléments de la police pour éviter le sit-in de l'opposition prévu à ce jour.

Malgré son appel à manifester, Martin Fayulu n’ignore pas la loi qui indique que la zone qui abrite le siège de la CENI est déclarée rouge. Son initiative, il faut souligner, était d’office vouée à un échec . La police nationale était au repos, car elle ne pouvait faire face à aucun groupe de manifestants.

Et pour ce jour, Martin Fayulu et Adolph Muzito ont sensibilisé seul. Ce qui présage la mort du bloc dit "patriotique". Ni l'Église catholique, ni l’Église du Christ au Congo (ECC) moins encore le FCC ( Front Commun pour le Congo), ont mobilisé pour ce sit-in devant la CENI.

Après cet échec cuisant, l'opposition congolaise devrait se remettre en cause pour évaluer l'organisation des nouvelles activités en rapport avec la dépolitisation de la CENI.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *