Kinshasa: "si on avait autorisé Moïse à venir ici, c'est lui qui serait le président de la République", ( Muhindo Nzangi)

Le député national Muhindo Nzangi (à droite) et la députée nationale Ève Bazaiba. Ph de tiers.

En marge de l'arrivée de Moïse Katumbi à Kinshasa ce vendredi 06, une forte délégation d'Ensemble pour la République se trouve au niveau de l'aéroport de ND'jili pour l'accueillir.

Dans cette euphorie, les réactions fusent de partout de la part des cadres et militants venus nombreux à l'aéroport.

Pour sa part, l'honorable député national Muhindo Nzangi, estime que Moïse Katumbi serait à ce jour président de la République si la "Kabilie", lui avait laissé déposer sa candidature en 2018.

" C'est un grand jour pour nous, parce que vous le savez que Moïse, si on l'avait autorisé à venir ici, c'est lui qui serait le président de la République", dit-il devant la presse, avant de saluer son sens de l'humilité et l'amour de la patrie.

" Aujourd'hui, il accepte de venir participer aux consultations initiées par le chef de l'État pour essayer de faire avancer les choses puisque le pays est pris en otage par un accord qui aurait été signé quelque part avec les témoins internationaux et qui viole la constitution. Je crois que c'est le moment aujourd'hui de briser tout et projeter vers l'avenir quelque chose qui rassemble aux congolais", poursuit-il.

À en croire le député national Muhindo Nzangi, Moïse Katumbi est "l'homme de la situation".

"C'est vraiment Moïse qui arrive. Regardez comment la ville est en ébullition. C'est l'homme de la situation qui arrive", a déclaré l'élu de Goma.

Joël Mesa Nzuzi