Kinshasa/sauts-de-moutons: voici ce que cherche le parquet auprès de Mayo, Ngoopos, Sele et Mutombo.

Saut-de-mouton de pompage à Ngaliema photo de tiers

Après des vives polémiques sur les travaux de construction des sauts-de-moutons à Kinshasa, le parquet général près la cour d'appel de Kinshasa/Matete vient d'adresser une réquisition à expert en direction notamment des Vice-premier Ministre en charge du Budget, Jean-Baudouin Mayo Mambeke et Willy Ngoopos chargé des travaux publics.

Selon Adler Kisula Betika Yeye, le Procureur Général et officier du Ministère Public près la cour d'appel de Kinshasa/Matete qui signe ce document parvenu à election-net.com, ces deux membres du Gouvernement Ilunga Ilunkamba tout comme le ministre des finances, José Sele Yalanguli ou encore le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, BCC Deogracias Mutombo devront fournir le maximum d'informations nécessaires à l'éclairage de la situation financière liée à la construction de ces superstructures censées désengorger la circulation dans la capitale congolaise.

Agissant sur instruction de Célestin Tunda Ya Kasende, le Vice premier ministre en charge de la justice, le parquet demande premièrement au VPM des infrastructures de mettre à sa disposition urgemment " la liste de toutes les entreprises retenues dans le cadre de l'exécution du programme de 100 jours, les documents de passation des marchés publics en rapport avec ces travaux, les statuts de société soumissionnaires et/ou contractuelles; les contrats et/ou protocoles d'accord d'exécution des travaux ainsi que l'avis technique du Bureau Technique de Coordination".

La copie envoyée à Jean Baudouin Mayo Mambeke demande au VPM du Budget de " transmettre en toute urgence, les bonds d'engagement établis en faveur des sociétés exécutants les travaux de 100 jours ainsi que les numéros de dossiers y relatifs".

Quant au Gouverneur de la BCC, Deogracias Mutombo, la justice lui demande de fournir" le relevé complet des payements effectués en faveur des sociétés exécutants les travaux de 100 jours et les bordereaux de paiement ainsi que les avis de crédits y relatifs".

Le Ministre de Finances devra à son tour donner "les copies des ordres de paiement informatisés et/ ou toutes les lettres de paiement d'urgence établies en faveur de toutes les entreprises retenues dans le cadre de l'exécution des travaux de 100 jours; l'exécution de plan de trésorerie et de décaissement des fonds en faveur des entreprises exécutants les travaux de 100 jours".

Il faut signaler que les quatre entités ont été convoquées le week-end dernier à la primature pour faire le point de la situation. Selon le compte-rendu du VPM du Budget, les travaux d'exécution des sauts de moutons évalués à 45 millions de dollars ont été financés à la hauteur de 32 millions et les 13 millions restants devraient être délaissés dans les 4 prochains mois.

Au lendemain de la formation du Gouvernement central, des soupçons de corruption ont émaillé les travaux de construction des sauts de moutons créant une vive polémique entre le ministre des finances et le Directeur de cabinet du Président de la République.

José-Junior Owawa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *