Kinshasa : Plusieurs militants anti RAM blessés lors d’un accrochage avec les éléments de la police au Camp Lufungula

Un militant de la Lucha blessé au visage

Les manifestants contre le Registre des Appareils Mobiles ( RAM ) ont été brutalisés et tabassés par la police ce lundi matin à Kinshasa.

Parmi eux, Jacques Issongo communicateur du mouvement citoyen Lucha, et bien autres activistes qui ont été conduits au Camp Lufungula par les éléments de la police de manière brutale.

Selon les indiscrétions, une question orale avec débat aurait déjà été déposé à l’assemblée nationale contre le ministre de PTNTIC pour éclairer la représentation nationale sur cette situation.

Theo Liko depuis le camp Lufungula