Kinshasa : " On cherchait clairement à abattre Vital Kamerhe" Billy Kambale

Vital Kamerhe, ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi. Ph. Tiers

La cour d'appel de Kinshasa Gombe vient de rendre ce mardi soir son verdict dans le procès dit de 100 opposant Vital Kamerhe et consorts au ministère public.

Le leader de l’Union pour la nation congolaise (UNC) écope de 20 ans de prison au second degré, après avoir interjeté l’appel suite verdict jugé non conforme au premier degré par ses avocats.

De côté de l'UNC, tous les espoirs ce sont envolés. Son secrétaire général Billy Kambale qualifié cette décision de la cour, d'une décision politique.

Il annonce dans les prochains jours une rencontre de la direction politique de son parti UNC afin de lever des options relative à ce verdict de la cour d'appel.

"Ce verdict est politique ! On cherchait clairement à abattre Vital Kamerhe. Comment comprendre que le principal accusé Jamal prenne 6 ans et lui 13 ? La direction du parti se réuni ce mercredi et des options seront levées parce que Trop c’est Trop ! " a réagi Billy Kambale juste après l'annonce de cette décision.

Déjà il prévoyait des actions pour protester une décision condamnant Vital Kamerhe car estime-il, il est innocent.

Joël Mesa Nzuzi