Kinshasa : " Ngobila a des réflexes mobutistes", Devos Kitoko

Devos Kitoko Mulenda ,secrétaire général de l'Ecide Ph.Théo L

Le Secrétaire Général de l’ECIDE de Martin Fayulu a vu de mauvais œil la décision du Gouverneur de la ville Gentiny Ngobila de décréter une zone neutre interdisant les manifestations publiques dans le tronçon du Boulevard Lumumba compris entre l’aéroport de N’djili et le pont Matete.

Devos Kitoko a tenu à rappeler au patron de l’hôtel de ville que Kinshasa n’est Yumbi où la population n’a pu procéder au vote en 2018 suite à la situation sécuritaire.

« Les libertés aussi bien au niveau individuel et collectif, elles se conquièrent, elle ne se donnent pas comme cadeau. Le citoyen Ngobila avec ses réflexes Mobutistes et Kabilistes voulait nous emmener à une marche démocratique à reculons et il vient de déclarer la guerre à la démocratie et aux valeurs universelles. Nous allons engager notre peuple, nos énergies et nos forces pour lui démontrer que Kinshasa n’est pas Yumbi. Il a été Gouverneur de Maï-Ndombe et sous son administration il y a eu des troubles qui ont fait que les populations de Yumbi n’ont pas votés. Il doit écarter dans sa tête l’idée qu’il peut récidiver cet exploit », a-t-il réagi au terme du point de presse de Lamuka.

Devos Kitoko prévient Gentiny Ngobila à ne pas s’imaginer instaurer un état de siège à Tshangu ou dans la ville de Kinshasa.

« Les populations de la Tshangu vont continuer à jouir de leur droit politique et constitutionnel garanti comme par le passé. S’il s’imagine qu'il va créer un état de siège politique à Tshangu pour empêcher la population de cette contrée à voter comme il l’a fait à Yumbi, il se trompe et il va le regretter. Le 29 septembre nous serons au quartier 3. Il n’y a pas de discrimination à nous appliquer, pas de deux poids deux mesures. Cette décision de décréter les zones neutres contraire à la loi et à la constitution, c’est une pure provocation contre le peuple. Cette affaire ne concerne pas seulement Tshangu, mais tout le peuple et on va nous imposer un état de siège dans la capitale. Nous connaissons les tenants et aboutissants », a-t-il poursuivi.

Et pour ce faire, il appelle le Gouverneur de Kinshasa à se désolidariser de "ses manipulateurs qui ne seront présents lorsqu’il sera devant les juges".

« Monsieur Ngobila est au service de Tshilombo et ses lieutenants, on est entrain de le manipuler et le moment venu il sera seul devant la justice et ceux qui lui poussent à prendre des décisions discriminatoires ne seront pas avec lui devant les juges », a-t-il conclu.

Lamuka maintient sa marche pour ce 29 septembre en vue d’exiger la dépolitisation de la CENI et la fraude électorale.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *