Kinshasa/meurtre d'un étudiant par un policier : le général Sylvano Kasongo réagit

L'étudiant Honoré Shama Kwete (assis) en plein tournage. Ph de tiers.

Honoré Shama KWETE, étudiant à l'Université de Kinshasa, en deuxième de graduat Information et communication dans la Faculté des Lettres, a été tué par un policier samedi 24 juillet 2021 à l'arrêt Bel air à Masanga Mbila à Mont Ngafula à Kinshasa. Ce, pour n'avoir pas porté son masque.

Consterné, le commissaire de la Police nationale congolaise, le général Sylvano Kasongo condamne cet acte et donne sa version des faits après.

"C'est avec consternation que j'ai appris le décès par balle de l'étudiant de l'université de Kinshasa Honoré SHAMA KWETE, mort survenue le samedi 24 juillet 2021 vers 17heures au quartier Libération dans la commune de SELEMBAO", dit-il dans un communiqué rendu public ce dimanche 25 juillet 2021 et consulté par Election-net.com.

Cependant, il précise que les étudiants qui étaient dans le tournage d'une vidéo dans le cadre d'un travail, n'avait aucun document justificatif. C'est ainsi que la police avait mis la main sur l'assistant qui encadre les étudiants. Ce qui entraîna la colère des étudiants.

"L'assistant ou l'enseignant qui encadrait les étudiants dans ce travail a été emmené par les policiers, ce qui a provoqué la colère des étudiants qui, en exigeant la libération de leur encadreur, se sont mis à lancer des projectiles sur les policiers. C'est alors qu'en voulant tirer une balle de sommation par terre, par imprudence selon les collègues du policier, l'étudiant Honoré SHAMA KWETE sera atteint au ventre et mourra sur place. Son corps a été acheminé à la morgue de l'hôpital général de référence de Kinshasa. Je condamne avec la dernière énergie cette bavure policière de trop et rassure toute la population de Kinshasa que le policier MATONDO MWALIMU du sous commissariat MAHIMBI 2 qui a tiré sur l'étudiant est recherché et sera arrêté afin qu'il réponde de cet acte ignoble devant la justice. Dors et déjà, ses collègues qui étaient avec lui au moment de l'incident, dont un a été blessé grièvement à la tête quand la population a incendié le sous commissariat, et son commandant ont été arrêtés pour déterminer leur possible implication dans cette affaire", explique le général Sylvano Kasongo.

Joël Mesa Nzuzi

1 thought on “Kinshasa/meurtre d'un étudiant par un policier : le général Sylvano Kasongo réagit

  1. Je suis tres decu de mon pays, je donne meme raison tshianni avec sa loi de merde de congolité, je voudrais bien que mon pere ou ma mere ne puisse pas etre congolais, que je ne sois pas congolais.
    Je suis etudiant et je vais marcher demain et casser ce qui sera casser, perdre une vie aussi facilement comme ca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *