Kinshasa : les riverains du marché de la Liberté exigent 40% des recettes

Jean Ngoy, ministre des finances de Kinshasa à gauche recevant le mémorandum des riverains du marché de la Liberté/ photo HVK

Le ministre provincial en charge des finances et économie, jean Ngoy Mvunzi, a réçu, jeudi 29 avril, une délégation des habitants de la commune de masina venue lui déposer un mémorandum concernant le marché de la liberté situé dans la commune de masina.

Dans leurs revendications, ces riverains du marché de la liberté ont constaté la non participation au développement par l’absence d’apport financier officiellement conséquent de la part du marché de la liberté, pendant que la réglementation consacre la volonté de cette participation au développement de ses entités territoriales; l’indifférence totale face à la détérioration des avenues Bolengele et Sep vers la station service Engen du fait de ce lieu de négoce; l’accentuation de la souffrance des populations environnantes avec pour conséquence : l’insalubrité, l’insécurité et ravage des eaux des pluies non canalisées et tant d’autres situations nuisibles. A cet effet, cette délégation a sollicité au près du ministre Jean Ngoy Mvunzi qu’un arrêté provincial octroyant mensuellement 40% à la tshangu dont 20% pour la commune de masina, que la communauté de la commune de masina soit activement impliquée dans le processus de signation des membres du comité de gestion du marché.

Ils ont promis d’organiser une série de manifestations pacifiques de mécontentement populaire dans les jours qui viennent afin d’obtenir gain de cause. De son côté, le ministre provincial des finances a dit écouter leurs revendications.

Ils les a encouragés de la manière dont ils ont exprimé leur mécontentement, et leur a promis de faire le rapport à l’autorité urbaine Gentiny Ngobila qui veut voir ces administrés vivres dans un environnement salubre.

election-net.com/ HVK