Kinshasa : la ville lance les travaux de rectification de son budget de 2021

Le ministre provincial en charge des Finances, Jean Ngoy Mvunzi , a procédé, lundi 18 avril 2021 à l’hôtel Africana Palace dans la commune de Lingwala, au lancement de l’atelier des travaux d’élaboration d’édit portant reddition des comptes pour l’exercice 2020.

C’est avec l’appui technique et financier de PROFIT-Congo que cet atelier est organisé. Parmi les participants figurent les services d’assiettes provinciaux, les divisions des finances, budget et tant d’autres acteurs impliqués dans le budget provincial.
Pour le coordonnateur de Profit-Congo, il s’agit d’une façon d’initier les membres du gouvernement provincial à la pratique de la redevabilité et de transparence dans la gestion des finances publiques.

Durant ces travaux, les participants passeront au pegne fin les recettes prévues du budget 2020, en passant par une comparaison avec celles réalisées en vue de dégager les écarts.

«Le projet d’édit portant reddition des comptes, dont les travaux d’élaboration débutent ce jour, sera transmis à la Cour des comptes pour des éventuelles observations et déposé à l’Assemblée provinciale pour adoption avant sa promulgation par le gouverneur de province», a fait savoir le représentant de profit congo à ces assises.
Prenant la parole pour donner le go de ces travaux, l’argentier de la ville de Kinshasa, Jean Ngoy, a remercié d’abord le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka, pour avoir facilité l’organisation de ces travaux ainsi que le Profit-Congo pour son appui et son accompagnement régulier de la ville du Kinshasa dans tous les processus, à savoir : l’élaboration, le suivi et l’exécution du budget provincial.

Pour lui, l’activité de ce jour revêt d’un caractère très important dans la mesure où elle consisterait à rendre compte de l’édit budgétaire de l’exercice 2020.

“Tout comportement contraire à la rationalité et à l’exercice de la démocratie, susceptible de freiner notre élan vers le développement tant attendu par les kinois devrait être extirpé de notre environnement, ainsi le devoir de recevabilité qui nous incombe fait partie des vertus démocratiques que nous devons intérioriser”, a indiqué le ministre provincial des finances de Kinshasa.
Il a, à cette occasion, invité les participants à faire preuve d’assiduité, de ponctualité, de discipline et tolérance pour la réussite de ces travaux. Et cela, en se focalisant sur les échanges constructifs.

election-net.com/ HVK