Kinshasa: «Je fais l'objet des menaces de mort », Franck Kalolo

Martin Fayulu et Théodore Ngoyi deux anciens candidats à la présidentielle de 2018

Le coordonnateur du Centre de réflexion juridique de lutte contre l'impunité dit être en danger de mort. 

A l'en croire, "il dit recevoir  des menaces de la part des inconnus, simplement parce qu'il a saisi la justice contre les deux anciens candidats à la présidentielle de décembre 2018, Martin Fayulu et Théodore Ngoy.

"Je fais l'objet des menaces de mort de la part des inconnus. Ils disent qu'ils vont me tuer. Ils connaissent ma maison. Ils vont tuer mes enfants et ma femme. Ils connaissent mon bureau et ils viendront saccager. Je suis en danger, simplement parce que j'ai eu à déposer une plainte contre monsieur Martin Fayulu et Théodore Ngoy ", alerte Franck Kalolo qui  appelle le gouvernement à assurer sa protection ainsi que de sa famille.

«Je sollicite du gouvernement Congolais de  sécuriser, tout le peuple, de me sécuriser et ma famille".

et d'ajouter, "on n'est pas ennemi de qui que ce soit. Ce n'est pas de l'acharnement. C'est à la justice de faire son travail. Je n'ai pas offensé qui que ce soit" conclut-il.

Pour sa part,Théodore Ngoy qui ne comprend pas le mobile de la plainte déposée contre lui et Martin Fayulu dit annoncé à son tour une plainte contre Franck Kalolo.

Joël Mesa Nzuzi