Kinshasa : " ils sont donc invités à prendre part à la prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels" A. Mbata aux sénateurs FCC

André Mbata, professeur de droit constitutionnel et député national de l'UDPS. Photo de tiers

Les sénateurs du Front Commun pour le congo FCC, ont saisi depuis lundi 19 octobre la haute cour pour dénoncer l'irrégularité des ordonnances nommant les nouveaux juges à la cour constitutionnelle, ce pour empêcher leur prestation de serment prévu pour ce mercredi 21 octobre.

En réaction, le constitutionnaliste pro UDPS, le professeur André Mbata invite ces derniers à prendre part à cette activité en attendant la réponse à leurs requêtes.

"En attendant l'examen de leur requête, ils sont donc invités à prendre part à la prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels qui aura lieu ce mercredi 21 oct 2020 au Palais du Peuple devant Félix Tshisekedi, Président de la République", fait-il savoir via une correspondance.

Cependant, Professeur Mbata, tient à rappeler aux sénateurs FCC qu'une requête en interprétation ne peut pas annuler une ordonnance présidentielle.

"S'ils ont encore quelques bons juristes parmi eux, ils devraient savoir qu'une requête en interprétation de la Constitution ne peut pas annuler une ordonnance présidentielle ni suspendre sa mise en application!" tacle-t-il.

Prévu pour ce mercredi et malgré la note transmise à Alexis Thambwe Mwamba et Jeanine Mabunda, aucun communiqué officiel n'a été fait jusque maintenant pour faire appel aux députés et sénateurs afin de prendre part à cette cérémonie.

La grande question reste à savoir aussi si le 1er premier ministre, premier à contester ces ordonnances prendra part à cette cérémonie, lui qui a été instruit à préparer la dite cérémonie.

Wait and see

Joël Mesa Nzuzi