Kinshasa : HOJA pour rationaliser le transport en commun

Gentiny Ngobila, Gouverneur de Kinshasa au lancement de l'application HOJA

Le Gouverneur de la Ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a procédé ce mardi 10 novembre 2020 au lancement de l'application Hoja. Une application conçue par une start up franco-congolaise pour la sécurité et la fiabilisation du transport en commun dans la ville de kinshasa. La cérémonie s'est déroulée au musée national de la République Démocratique du Congo.

Cette application d'une importance capitale vient révolutionner le secteur de transport en contribuant dans la sécurité sociale de la population, au regard du taux élévé de la criminalité et d'enlèvements des femmes et jeunes filles devenus monnaie courante dans la capitale .
Le patron de la ville de Kinshasa a été le premier à expérimenter l'efficacité de cette trouvaille l'ayant au préalable téléchargé dans son téléphone. Après avoir introduit le numéro du premier taxi initialement enregistré, un numéro ayant un code QR, il reçoit les informations liées au chauffeur et au véhicule.

Dans la foulée, une question se pose avec le changement fréquent des chauffeurs, qu'est ce qui va advenir?
L'initiatrice du projet précise que le propriétaire du véhicule à travers une application a la latitude à n'importe quel moment de changer les coordonnées du conducteur dont seuls le nom et la photo apparaît auprès de celui qui utilise l'application au fin de s'assurer de la fiabilité du conducteur et du véhicule qu'il veut emprunter.
Présent à cette cérémonie, l'ambassadeur de la République Française en RDC qui a pris la parole en épinglant 4 points essentiels.

L'originalité de cette innovation qui vient sécuriser le transport et améliorer la situation de la femme conformément à la vision du chef de l'exécutif provincial "Kinshasa bopeto". Philosophie axée sur l'assainissement et le changement des mentalités
La contribution décisive au dynamisme de l'écosystème du numérique en RDC, lequel a besoin de se développer à grands pas.
A cela s'ajoute le partenariat exemplaire entre le public et le privé. " Il s'agit ici d'un mariage tout à fait original entre le gouvernorat de Kinshasa et une entreprise privée", a dit le représentant de Paris à Kinshasa avant de réléver enfin l'illustration de la rénovation du partenariat France-Afrique dont a parlé le président Macron lors de sa visite à Ouagadougou au Burkina faso .

A en croire le Ministre provincial du transport, il s'agit d'assurer la sécurité de la population à partir d'un téléphone portable.
"Non seulement, on peut être en mesure d'identifier le chauffeur du taxi par l'immatriculation de son véhicule mais aussi pouvoir alerté en cas d'insécurité", a-t-il souligné.

Et de poursuivre, "le kinois sera désormais en mesure d'autovérifier son taxi avant de monter à bord, mais cette autovérification ne sera possible qu'après l'identification de tous les taxis opérant à Kinshasa.
Voilà qui implique l'accompagnement de l'entreprise Hoja par la Ville de Kinshasa à travers son ministère provincial de transport. D'où, l'intérêt pour les propriétaires des véhicules affectés au transport en commun de faire identifier leurs engins roulants pour contribuer à la révolution de ce secteur et pour la sécurisation de leurs biens et des clients.

Notons que Hoja est une récommandation du chef de l'Etat Félix Antoine tshisekedi au gouverneur de la ville de Kinshasa après avoir décourvert ces deux jeunes compatriotes congolais dans une de ses tournées en France. Signalons par ailleurs, que ce start up Hoja a reçu le prix de la meilleure application lors d'un concours organisé par Google, en France en 2018.

election-net.com/ HVK