Kinshasa/Grève Transco: impayés depuis 8 mois, les agents exigent l'implication immédiate de Félix Tshisekedi

Les agents de Transco en grève. Ph de tiers.

C'est depuis la matinée de ce lundi 26 juillet que s’observe, dans les dépôts de bus Transco, la grève des agents qui réclament leurs arriérés salariales datant de plus 8 mois, y compris leurs primes.

Interrogés par Election-net.com, les agents rencontrés au dépôt de la 17eme rue dans la commune de Limete, expliquent que c’est suite à une gestion calamiteuse du Directeur général de l’entreprise, qu’il y a impaiement.

"Nous avons grevé parce que nous sommes impayés depuis 8 mois, depuis que le Chef de l’Etat nous a doté de 440 bus. Les agents vivent dans une situation instable… il y a même ceux qui dorment au dépôt ici", a réagi un agent sur place qui, dans la foulée, a lancé un S.O.S auprès des autorités pour enquêter sur la gestion calamiteuse de leur DG.

« Nous apprenons de la direction que c’est l’État qui doit normalement nous payer. Que lui-même le Président Félix enquête sur le Directeur général. Parce que lui et l’ancien DG Kirungu sont des détourneurs. Ils ne font rien d’autres que ça. Il était au PPRD, il a quitté pour s’allier à l’UNC et maintenant il est derrière la première dame. Cette grande entreprise avec 440 bus mais avec une gestion délabrée. Il a instauré le système de performance de la vente de 350 billets. Parfois nous allons jusqu’à 800. Qu’il nous dise où va cet argent ? Pas de salaire, ni de primes et de congés. C’est pourquoi nous avons pris l’option de grever, il est contre la vision du Chef de l’État », a-t-il conclu.

Déjà dans la matinée, la police à tenter de disperser les agents à coup de gaz lacrymogènes, mais pour eux, pas question de reprendre le travail avant une solution immédiate sur la situation qui ne cesse de se détériorer.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *