Kinshasa : Gentiny Ngobila promet d'ériger un monument en mémoire de Simon Kimbangu

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a honoré la mémoire de Simon Kimbangu par sa présence au culte du dimanche 8 novembre au Centre d'accueil kimbaguiste situé sur l'avenue Saïo dans la commune de Kasa-Vubu.

A son arrivée à ce lieu du culte, Gentiny Ngobila a été accueilli par le chef spirituel de cette église, Simon Kimbagu kia Ngani, avant d'être indiqué à la place lui réservée. Prenant la parole en sa qualité d'hôte de marque, le gouverneur de la ville de Kinshasa a axé son adresse sur la reconstruction et l'esprit d'entraide communautaire. Il a précisé qu'il était là pour rendre hommage à Simon Kimbangu, un pionnier de l'indépendance dont le nom restera lié à celui de Patrice Lumumba.

A l'en croire, Simon Kimbangu est un Héros national parmi les autres. Pour Gentiny Ngobila Mbaka, l'histoire de ce grand prophète devrait être enseignée dans toutes les écoles du pays. L'autorité urbaine a poursui son allocution en promettant d'ériger un monument de Simon Kimbangu dans la ville de Kinshasa, précisément au rond point Bongolo avant la fin de son mandat.

Témoin des caprices techniques pendant le culte, notamment pour la sonorisation, le premier citoyen de la ville a promis de trouver la solution cette semaine. Par ailleurs, l’autorité urbaine a promis d’envoyer la contribution de la ville de Kinshasa pour l'achèvement des travaux du musée en construction dans la cité de la nouvelle Jérusalem à Nkamba. Pour sa part, le chef spirituel de l’église kimbaguste, Simon Kimbangu Kia Ngani, a exhorté toute l’assemblée en ces termes: "La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse, ainsi que la paix est le signe de celui qui est avec Dieu".

Le chef spirituel s'est dit honoré par la présence des autorités du pays, notamment celle du gouverneur de Kinshasa. Simon Kimbangu Kia Ngani a tout de même rappelé que le monde regorge énormement de richesses, et que le Congo amènera l'afrique et le monde entier dans son ascension.

"L'idéal reste le royaume de Dieu, tous les biens terrestres ne sont que vanité", a-t-il indiqué. Plusieurs autorités ont été présentes à ce culte, entre autres le ministre d'etat en charge de la communication et médias, Jolino Makelele, le ministre des relations avec le parlement, Deo Nkusu, et le ministre de l'environnement et tourisme, Yves Bunkuli.

election-net.com /HVK