Kinshasa : Gentiny Ngobila annonce la mise en exécution prochaine d’un projet visant à relier la périphérie de la ville

Ngobila Mbaka, Gouverneur de Kinshasa/ photo tiers

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a effectué, samedi 09 janvier 2021, une visite d’inspection des routes en état de délabrement dans le district de la Tshangu. Accompagné de son Ministre des Infrastructures, de son Conseiller Technique, des élus provinciaux de la circonscription de la Tshangu ainsi que d’autres membres du gouvernement provincial, Gentiny Ngobila a débuté sa tournée par la route CECOMAF dans la commune de N’Djili. Accueilli par la population en liesse qui l’attendait, le premier citoyen de la ville a marché sur une distance de près d’un kilomètre pour s’imprégner du mauvais état de cette route d’une grande importance non seulement parce qu’il y a des carrières de la ville de Kinshasa situées vers N’Djili Brasserie, mais aussi c’est une route qui approvisionne la ville de Kinshasa en denrées de première nécessité provenant des maraîchers du Kongo Central.

Sur cette route de CECOMAF, l’autorité urbaine a constaté qu’il y a une résidence construite sur un collecteur d’eaux, ayant occasionné ainsi le refoulement des eaux sur la chaussée. “Cette construction anarchique est à l’origine de la destruction de cette route. Il faudra des mesures contraignantes contre son propriétaire. Au besoin, on va procéder à la démolition de cette maison pour sauver l’ouvrage de drainage”, a déclaré le Ministre provincial des ITPR, Thierry Kabuya.

De là, le patron de la ville s’est dirigé vers Kimbanseke où il a visité la route appelée “2ème République” qui est en pleine réhabilitation par l’Office de voirie et drainage (OVD). Puis, Gentiny Ngobila et sa suite ont pris la direction de l’avenue Djoku partant du boulevard Lumumba jusqu’à Buma, la résidence de l’ancien Premier Ministre, le feu Antoine Gizenga. Cette route nécessite d’être réhabilitée et construite sur une distance de 11 kilomètres.
Selon certains notables de cette partie de la capitale, la route Djoku conduit jusque dans l’ex-province du grand Bandundu, d’où l’urgence de la construire en vue de faciliter l’approvisionnement de Kinshasa en produits de première nécessité venant du grand Bandundu.

Cette tournée purement technique a permis à l’autorité urbaine de se faire une idée sur le défi à relever dans cette partie de la capitale en termes d’infrastructures routières étant donné que depuis le début de son mandat, le Gouverneur de la ville a fait de la réhabilitation du secteur des infrastructures l’un de ses principaux pilliers pour le développement de la capitale.

Il faut noter également, selon le Conseiller technique du Gouverneur de la ville, il existe un projet qui sera bientôt actionné, pour relier la périphérie de la ville de Kinshasa.

election-net.com/ HVK