Kinshasa/FMJC: le transfert des capacités aux jeunes femmes au cœur d’une table ronde

La structure Femme de médias pour la Justice au Congo (FMJC) a tenu ce vendredi 29 octobre 2021 à Kinshasa « la Table-ronde d’échanges transgénérationnels entre les femmes leaders et les jeunes femmes accompagnées pour le transfert des capacités et coaching de jeunes femmes ».

Cette rencontre entre ces deux générations répondait « à un besoin criant dans la manière d’exercer le leadership des jeunes qui nécessitait le témoignage de ceux qui ont franchi la ligne et qui doivent conseiller et orienter la jeune génération qui est en train de grimper » a fait savoir Kenneth EMI AMPI, coordonnatrice de la structure.

Et d’ajouter , « Nous avons voulu de cette Table-ronde transgénérationnelle pour créer un espace de mentora, de coaching et de promotion des valeurs qui ont poussé à créer de l’impact dans le combat que mène la femme congolaise. Si nous avons fait quelques pas dans le combat en faveur de promotion des droits et la représentativité des femmes aux instances de prise de décision, ce sont ces femmes leaders qui ont manœuvrées pour pousser les décideurs à prendre des lois équitables afin de baliser le chemin pour elle-même et la future génération. Ces femmes parlent difficultés rencontrées pour en arriver là », poursuit-elle, signifiant que « leurs témoignages réconforteront la jeune génération à développer les stratagèmes pour révéler le défi lorsqu’elle sera butée à des obstacles pour la promotion du droit et statut de la femme en RDC ».

À cette occasion, Kenneth EMI AMPI saisit l’opinion pour le lancement d’une « vaste campagne qui vise la revisitation de l’article 13 de la loi électorale alinéa 3 qui met à mal la parité homme femme sur les listes électorales dans le sens que les listes qui ne vont pas contenir 30% de la représentativité des femmes doivent être rejetées ».

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *