Kinshasa/ Exétat : Les élèves s’expriment après le premier jour des examens

Les élèves finalistes du secondaire du centre Ngaba 5 après les épreuves. Ph Enet Joel Mesa.

Les élèves finalistes du secondaire passent ce lundi 12 juillet 2021 les épreuves préliminaires de l’examen d’état sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo.

Interviewés par Élection-net après la passation, les élèves finalistes du secondaire du centre Ngaba 5 estiment que ces épreuves préliminaires ont été passables le premier jour. Toutefois, ils soulignent quelques difficultés rencontrées mais aussi la peur qu’ils avaient ressentie avant d’aborder les épreuves.

“Au niveau de l’école, on nous a fait peur, mais en réalité, il n’y a rien de grave, tout s’est bien passé. De ma part, je dirai que mon sujet était facile à traiter. La dissertation qui était notre premier examen s’est bien déroulé”, nous confie une finaliste rencontrée devant le centre.

” J’avais peur vu que c’est pour la première fois. Tous ce que j’ai apprécié, c’est parce que l’on m’a laissé changer de sujet. Le premier m’a semblé difficile au niveau du développement”, confie à Election-net.net un autre élève présent sur le lieu.

Par ailleurs, d’autres élèves ont indiqué que les sujets proposés étaient inconnus pour eux. Ce qui a rendu les épreuves encore plus compliquées.

” C’était difficile pour moi parce que je suis tombée sur des sujets inconnus. Tout ce que nous avons appris comme sujet à l’école pendant les cours et pratiques, rien n’est revenu pour mon cas. Sincèrement, ce premier jour n’a pas été pour moi facile, mais je suis sûre que je ferai mieux pour le reste des jours”, fait savoir pour sa part Mujinga Mbuyi.

” Ce premier jour d’épreuves était stressant. Nous étions face à des surveillants inconnus.  Pas moyen de faire un geste, nous étions coincés et donc, si tu n’as pas de maîtrise de ton sujet, tu ne peux pas t’en sortir. Mais de mon côté, je me suis battu pour faire l’essentiel et j’espère que j’étais dans le bon”, a déclaré un autre élève.

Il y’a lieu de préciser que d’après les chiffres donnés par le ministre de l’EPST, plus de 800.000 finalistes sont attendus pour les épreuves Hors-session de l’examen d’État sur l’ensemble du territoire national.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *